Un roman jeunesse un peu ardu mais très fort

Publié le 2 Mai 2006

amourC'est l'amour que nous ne comprenons pas
Bart Moeyaert

Trois soeurs (la narratrice dont on ne connaitra pas le nom, Bonnie déjà adulte, et Edie la petite dernière) et un frère (Axel) subissent les nombreuses relations amoureuses de leur mère.  Il y a eu d'abord Bordzek, qui a abusé d'Axel et dont ils ont réussi à se débarasser. Ensuite vient Skip Le Bootman, sorte d'héritage de la grand mère, qui lui ne se révèlera pas tel qu'ils l'avaient espéré et enfin vient l'aviateur, avec lequel leur mère s'envole.
Malgré l'absence de leur mère, tous les quatre restent fortement liés , rien ne peut briser cette fratrie. Et c'est sûrement ce lien si fort qui leur donne encore de l'espoir en l'amour.

C'est l'amour que nous ne comprenons pas est un roman très dur et tendre à la fois.  Ces enfants doivent endosser des reponsabilités nouvelles, mais l'épreuve reste moins difficile grâce à la force de leur fratrie, eux qui resteront liés jusqu'au bout.
L'écriture est assez déroutante, nous sommes dans l'instant présent , la narratrice donne les éléments tels qu'ils lui viennent.  LE lecteur a souvent besoin de faire quelques pas en arrière pour s'y retrouver tant la narration est parfois décousue.
Ce livre s'adresse donc à de bons lecteurs, mais il en vaut la peine, tant le message est fort.

Rédigé par elfique

Publié dans #litterature jeunesse

Repost 0
Commenter cet article